Centre de Ressources

Centre de Ressources

Préserver et partager les terres agricoles
Récolte
Recueil d’initiatives foncières

Une ferme urbaine à Beauvais (60)

Acquérir des terres pour installer des maraîchers en agriculture biologique
novembre 2020
sam1326

Sous l’impulsion du mouvement Terre de liens, la ville de Beauvais, dans le département de l'Oise (60), a fait l’acquisition en 2012 de 4,6 hectares (ha) contribuant, en 2016, à l’installation de deux porteurs de projet et à la création de la ferme urbaine maraîchère de la colline Saint-Jean.

Situation

Beauvais
(60)

Un bénévole de Terre de Liens, soucieux du développement de circuits alimentaires locaux, a interpelé les élus de sa commune sur le foncier. Celle-ci avait déjà mis en place une politique de développement durable volontariste comprenant l'abandon depuis 10 ans des produits phytosanitaires, la mise en oeuvre de l'éco pâturage dans la gestion des espaces verts, et la mise à disposition de 1 200 jardins familiaux. Le volet alimentaire est alors investi avec l’appui à la création d’une ferme urbaine biologique.

2010 : Visite des terrains de la colline Saint-Jean

2012 : Acquisition des 4.6 ha par la ville de Beauvais

2013 : Lancement appel à candidatures et entretien

2016 : Installation des deux maraîchers

Suite à un rendez-vous avec le premier adjoint de la ville chargé du développement durable et ses services, une zone non urbanisable de plusieurs hectares constituée de bois, de jardins familiaux et de friches est identifiée, particulièrement une parcelle en friche au potentiel intéressant. Terre de Liens contacte son propriétaire. Séduit par le projet de ferme urbaine, celui-ci facilite les transactions avec le fermier en place afin qu’il libère la parcelle devenue difficile d’accès pour son matériel et permette sa vente.

La ville de Beauvais acquiert la parcelle au prix de 17 000 € /ha en 2012. Un appel à candidatures est lancé, sans suites positives.

Ce n’est qu’en 2015 que deux porteurs de projet candidatent avec un projet de maraîchage biologique non mécanisé, malgré un sol difficile à travailler. Ils prévoient de s’installer sans recours aux emprunts bancaires, de défricher la parcelle et de tester des techniques innovantes sans intrants chimiques. Leur projet est accepté par la municipalité.

La ferme « de la colline Saint-Jean » nait en 2016. Les terres sont d’abord mises à disposition par commodat puis louée par un bail rural environnemental de 9 ans. La mise en cultures se fait d’abord sur 3000 m², puis l’année d’après sur 6000 m². La ville a facilité l’accès aux réseaux et leur propose une place sur le marché hebdomadaire de producteurs.

Quatre ans après la création de la ferme, les deux maraîchers ne peuvent pas encore vivre uniquement de leur métier mais les débouchés se diversifient avec le marché de Beauvais, deux AMAP, et le développement de la vente à la ferme.

 

En 2020, environ 2 hectares sont mis en culture, des arbres fruitiers commencent à entrer en production.

Le développement de la surface en serres s’est étalé lui aussi sur plusieurs années jusqu’à atteindre 700 m² en 2020.

Motivation des porteurs de projet.

Volontarisme de la municipalité qui a mobilisé des fonds pour l’acquisition du foncier sans avoir de porteurs de projet au départ.

Ecoute de la municipalité qui a compris les contraintes d’une création d’activité agricole.

Un sol de qualité agronomique pas optimale pour la culture légumière (argile à silex).

Un capital de départ faible des porteurs de projet.

C'est une création d’activité.

L’ambition est d’augmenter la surface cultivée en ayant finalement recours à la mécanisation.

681
Oui
Acquisition foncière,Acquisition foncière en Partenariat Public / Privé,Bail rural environnemental,Commodat,Ferme communale ou intercommunale,Veille foncière

Une nouvelle initiative Récolte à nous proposer ?

Devenez contributeur du projet Récolte en proposant une nouvelle initiative foncière ou en partageant des informations utiles pour actualiser une fiche expérience déjà publiée.

Proposez une initiative Recolte

Soutenir
Terre de Liens
c'est préserver notre avenir !

Notre force, c’est vous :
Adhérez à Terre de Liens et participez au changement !

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents : nous l’empruntons à nos enfants.

Antoine de Saint-Exupéry

Terre de Liens est un mouvement citoyen, reconnu d'utilité publique, qui œuvre pour préserver les terres agricoles, faciliter l’accès des paysans à la terre et développer une agriculture biologique paysanne.