Centre de Ressources

Centre de Ressources

Préserver et partager les terres agricoles

Module du haut

RECOLTE
Recueil d’initiatives foncières

Un terrain de foot communal converti en ferme maraichère-floricole à Aniche (59)

Quand citoyens et élus locaux permettent l'installation de maraîchers-floriculteurs
novembre 2023

À Aniche, près de Douai dans le département du Nord, des bénévoles Terre de Liens rencontrent leurs élus locaux pour les inciter à mettre à disposition du foncier communal en faveur d’installations agricoles. Après quelques mois de travail et une forte implication de la mairie, deux jeunes maraîchers-floriculteurs s’installent sur 1,8 ha en propriété de la commune.

Situation

Aniche
(59)

Le passé industriel du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais en fait un territoire relativement urbanisé et où l’agriculture biologique et le maraîchage sur petite surface font encore figure d’exception dans le paysage agricole. Toutefois la commune d’Aniche et une partie de la Communauté de Communes Coeur d’Ostrevent font partie de l’aire d’alimentation des captages Scarpe Aval Sud et du secteur de l’Opération de Reconquête de la Qualité de l’Eau (ORQUE). La préservation de la ressource en eau souterraine est donc un enjeu central de ce territoire et passe notamment par une limitation du risque de contamination par les pollutions diffuses liées en grande partie aux nitrates et pesticides. 

Novembre 2020 : Les bénévoles Terre de Liens rencontrent pour la première fois la commune d’Aniche pour l’amener à s’interroger sur le foncier dont elle est propriétaire.

Juin 2021 : Grâce au financement d'un plan de développement de l'agriculture biologique sur le territoire du PNR Scarpe-Escatu, une étude agronomique, urbanistique et socio-économique de la parcelle, réalisée par Terre de Liens et Bio Hauts-de-France, est présentée à la commune.

Mai 2022 : Un appel à candidature rédigé par Terre de Liens et Bio Hauts-de France est publié.

Juillet 2022 : Les porteurs de projet en maraîchage biologique sont retenus par le comité de sélection, la commune aménage la parcelle et accompagne les porteurs de projet dans leur recherche de logement.

Des citoyens accompagnent une commune dans l’identification de foncier communal pour une installation agricole

Fin 2020, après un premier contact pendant la campagne des élections municipales, des bénévoles Terre de Liens prennent l’initiative de rencontrer la commune d’Aniche dans l’objectif d’identifier des parcelles mobilisables pour l’installation de projets en agriculture biologique. Parmi les différentes parcelles en propriété de la commune et du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), une retient plus particulièrement leur intérêt du fait de sa superficie suffisante, de sa disponibilité, de sa localisation et de son accessibilité. Il s’agit du terrain de foot de la commune qui n’a plus d’usage depuis quelques années et sur lequel se trouve l’ancien vestiaire qui pourrait servir de bâtiment agricole moyennant sa remise en état.

Une analyse agronomique, urbanistique et socio-économique de la parcelle révèle de potentielles difficultés d’installation

Pour s’assurer de la possibilité et de la viabilité d’une installation sur ces parcelles, Terre de Liens et Bio Hauts-de-France réalisent en 2021 une analyse agronomique de la parcelle et étudient son environnement socio-économique (autres producteurs à proximité, débouchés, etc.). Ce travail est financé par l’agence de l’eau Artois Picardie au regard des enjeux territoriaux de protection de la ressource. Il confirme la possibilité d'une installation en maraîchage AB, sous réserve de pratiques favorisant l'amélioration de la qualité agronomique et de lever certains freins. En effet, la parcelle est classée en zone à urbaniser (Au) au plan local d’urbanisme (PLU) ce qui ne sécurise pas l’installation d’un projet agricole sur le moyen/long terme. De plus, un maraîcher bio est présent sur le marché communal, une AMAP livre dans la commune voisine et le pouvoir d’achat des habitants du bassin minier est faible. Il faudra veiller à ce que la nouvelle exploitation trouve des débouchés qui ne concurrencent pas les producteurs déjà installés. 

La commune investit dans l’aménagement de la parcelle et la recherche d’un logement pour faciliter l'arrivée de maraîchers

Au printemps 2022 un appel à candidature est diffusé localement et le comité de sélection (élus et techniciens locaux, Bio Hauts-de-France et Terre de Liens) retient la candidature de deux porteurs de projets en maraîchage, titulaires d’un BPREA et déjà en test d’activité sur un espace test agricole depuis 2 ans. Ces porteurs de projets cherchent à s’installer dans le secteur puisqu’ils en sont originaires.

Dès la confirmation de leur installation sur la commune, la mairie investit dans l’aménagement de la parcelle : elle clôture l’intégralité du terrain, réhabilite l’ancien vestiaire pour en faire un bâtiment agricole, accompagne les futurs maraîchers dans la recherche d’un logement et vote le changement de zonage de la parcelle au PLU en la faisant passer de zone Au à zone Agricole (A).

Les deux maraîchers s’installent à la fin de l’été 2022 en conservant leur statut en couveuse d’entreprise dans un premier temps. Le bail rural environnemental sera signé dans quelques mois, à la sortie de la couveuse.

- L’installation de deux jeunes maraîchers en agriculture biologique sur une zone à enjeu pour la préservation de l'eau.

- Une commune qui participe à l’aménagement de la parcelle pour simplifier une installation agricole.

- Transformation d'une zone à vocation de loisir en terre agricole en cœur de ville.

- Un projet né de la volonté de citoyens, soutenu par une commune engagée.

La question de la santé est centrale pour la Ville d’Aniche. En effet, au regard des indicateurs socio-économiques du territoire, avec mon équipe municipale, nous avons fait le choix d’orienter l’aménagement et l’urbanisme de manière à construire un territoire favorable à la santé, au cadre de vie et au bien-être de la population, en limitant son exposition aux pollutions, en incitant aux comportements sains et en améliorant l’accès à l’offre de soins. La proposition des citoyens de réfléchir à l’implantation d’un projet en agriculture biologique sur du foncier communal a donc naturellement fait écho à cette volonté. Aujourd’hui, les maraichers bio ont pleinement pris leur place sur la commune et participent à différentes initiatives locales: participation au marché du terroir de la Ville, implication auprès de l’Espace de Vie Sociale et de ses usagers pour favoriser l’accès aux produits et sensibiliser au "bien manger".
Xavier Bartoszek, Maire d'Aniche

- Des citoyens et bénévoles Terre de Liens qui prennent du temps pour rencontrer leurs élus locaux

- Un engagement politique fort pour l’aménagement des parcelles (réhabilitation bâtiment, clôtures, changement zonage PLU)

- Le financement par l'agence de l'eau d'une étude agronomique, urbanistique et socio-économique de la parcelle, nécessaire pour envisager une installation sur un terrain qui avait perdu sa vocation agricole

- Des porteurs de projets qui avaient le temps avant de s’installer définitivement et qui ont pu patienter plus d’une année que le projet se concrétise

- L’intervention de Bio Hauts-de-France et Terre de Liens facilitée par un plan bio mené sur le PNR Scarpe Escaut et financé par l’Agence de l’Eau Artois Picardie.

- Un projet qui s’étend sur plus d'un an et demi, de l’identification des parcelles à l’installation des maraîchers

- Des difficultés à sécuriser l'accès à l'eau d'irrigation (nécessaire pour un projet en maraîchage AB) en amont du lancement de l'appel à projet

quand-citoyens-et-elus-locaux-permettent-l-installation-de-maraichers-floriculteurs
1521
Oui
Diagnostic foncier,Document d’urbanisme

Une nouvelle initiative Récolte à nous proposer ?

Devenez contributeur du projet Récolte en proposant une nouvelle initiative foncière ou en partageant des informations utiles pour actualiser une fiche expérience déjà publiée.

Proposez une initiative Recolte

Soutenir
Terre de Liens
c'est préserver notre avenir !

Notre force, c’est vous :
Adhérez à Terre de Liens et participez au changement !

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents : nous l’empruntons à nos enfants.

Antoine de Saint-Exupéry

Terre de Liens est un mouvement citoyen, reconnu d'utilité publique, qui œuvre pour préserver les terres agricoles, faciliter l’accès des paysans à la terre et développer une agriculture biologique paysanne.