Centre de Ressources

Centre de Ressources

Préserver et partager les terres agricoles
Récolte
Recueil d’initiatives foncières

L’association Les Compagnons de la Terre à Eurre (26)

Favoriser la création d'espaces-test agricoles
juillet 2020
images

Depuis 2011, la communauté de communes du Val de Drôme soutient un espace-test d’installation agricole dont la gestion est confiée à l’association Les Compagnons de la Terre. La pépinière accompagne les futurs agriculteurs, notamment par la mise à disposition de terres et de matériel. Sur 8 hectares certifiés en agriculture biologique, ils peuvent tester leur activité pendant 3 ans.

Situation

Eurre
(26)

L’agriculture est un pivot du dynamisme du Val de Drôme. Depuis longtemps, les élus veulent mettre l’installation agricole, notamment en agriculture biologique, au cœur de leur politique territoriale, réaffirmée dans Biovallée®. En 2010, les élus mandatent l’Association Départementale pour l’Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles (ADASEA), qui répertorie près de 90 agriculteurs de plus 55 ans. Parallèlement, des candidats à l’installation, surtout hors cadre familial, se font connaître. La collectivité conclue que le territoire dispose d’un «gisement» de foncier agricole. Or, la plupart des terres libérées bénéficient aux agrandissements, au détriment des porteurs de projet manquant souvent d’expérience, de réseau, et donc de crédibilité. La pépinière d’installation agricole doit leur permettre de se tester tout en s’insérant localement.

2006 : création de l’association « Les Compagnons de la Terre »

2007-2010 : fonctionnement de la pépinière d’installation sur des terrains appartenant à la communauté de communes du Diois

2010 : étude de faisabilité pour la reprise d’une exploitation sur la commune d’Eurre

2011 : implantation de la pépinière d’installation sur la commune d’Eurre, avec l’appui de la communauté de communes du Val de Drôme.

Une ferme vacante mobilisée pour le projet

En 2011, une ferme de 8 ha, certifiée en agriculture biologique et située au cœur du territoire, devient vacante. Les élus communautaires et les techniciens du service agriculture s’emparent de cette opportunité pour concrétiser le projet de pépinière d’installation. L’association Les Compagnons de la Terre, gestionnaire d’une espace-test depuis 2006 sur le territoire voisin du Diois, est sollicitée.

Le rôle catalyseur de la collectivité

En 2011, la communauté de communes commande à l’association une étude de faisabilité préalable à l’implantation de la pépinière et démarche les propriétaires. Quelques mois plus tard, grâce à l’intermédiation de la collectivité, l’association bénéficie d’un bail rural sur la ferme avec les propriétaires. Le montage opérationnel et financier est réalisé avec les collectivités du territoire Biovallée®. Des subventions du Conseil régional Rhône-Alpes, de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse, et de la Fondation de France viennent s’ajouter aux subventions locales pour financer les investissements et charges de fonctionnement. Un espace-test à disposition des porteurs de projet hors cadre familial   A l’instar des autres Espaces-Test Agricoles, la Pépinière d’Installation Agricole et Fermière (PIAF) propose un lieu transitoire pour tester des productions agricoles biologiques, leur éventuelle transformation et leur commercialisation, de manière responsable et autonome, en grandeur réelle, sur une durée limitée, et dans un cadre qui réduit la prise de risque. Les Compagnons de la Terre mettent à disposition des porteurs de projet, sélectionnés par l’association et quelques élus du territoire : des terres, du matériel, éventuellement des bâtiments, un point de vente, et un accompagnement technique et humain. L’association bénéficie d’un statut qui autorise les porteurs de projets à commercialiser leurs produits. Chacun peut ainsi tester la faisabilité technique et économique de son projet, démontrer son savoir-faire, et tisser un ensemble de relations au niveau local, en vue d’une installation ultérieure. Leur statut, le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE), leur assure une couverture sociale pendant 1 à 3 ans. La PIAF permet ainsi d’évaluer le projet agricole et la capacité de la personne à le mener, dans le but de décider de la poursuite, de l’ajustement ou de l’abandon du projet.

8 porteurs de projets accompagnés depuis 2011 avec des projets innovants (diversification, traction animale, accueil pédagogique…) en agriculture biologique.

2 installations en maraîchage AB concrétisées en sortie de test, sur le territoire.

Un message politique fort des élus pour soutenir l’installation agricole et création d’une dynamique impliquant élus, agriculteurs et consommateurs.

Au-delà du test technique et commercial il a profité de son passage sur la pépinière pour compléter ses compétences en se formant à différentes techniques utilisées en agriculture biologique, trouver du terrain et adapter son projet.

Extrait de la lettre des Compagnons de la Terre - Novembre 2012

Un savoir-faire technique disponible sur le territoire (association Les Compagnons de la Terre).

La mobilisation et le soutien des élus.

Le projet d’espace-test émane de la collectivité, mais il est confié à une association autonome et souveraine dans ses choix stratégiques. La gouvernance bicéphale du projet et les enjeux propres à chaque acteur, peuvent être source de tensions.

Les coûts élevés de fonctionnement (salaires et entretien) handicapent l’autonomisation de l’association, dépendante des financements publics Le modèle économique garantissant la pérennité est encore à trouver.

L’accès au foncier restant un frein à la sortie de la pépinière, l’association les Compagnons de la Terre envisagent une couveuse d’activité ou une ferme-école pour un accompagnement rapproché, et des pépinières délocalisées sur des exploitations en transmission pour les projets avancés appuyées par le Fond d’Investissement Foncier (FIF) mis en place par la collectivité pour un portage temporaire de foncier.

Le projet est en 2020 entre les mains de la communauté de communes, car l'association a rencontré des difficultés financières en 2019 et la ferme a été vendue par l'indivision.

514
Oui
Diagnostic foncier,Espace-test

Une nouvelle initiative Récolte à nous proposer ?

Devenez contributeur du projet Récolte en proposant une nouvelle initiative foncière ou en partageant des informations utiles pour actualiser une fiche expérience déjà publiée.

Proposez une initiative Recolte

Soutenir
Terre de Liens
c'est préserver notre avenir !

Notre force, c’est vous :
Adhérez à Terre de Liens et participez au changement !

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents : nous l’empruntons à nos enfants.

Antoine de Saint-Exupéry

Terre de Liens est un mouvement citoyen, reconnu d'utilité publique, qui œuvre pour préserver les terres agricoles, faciliter l’accès des paysans à la terre et développer une agriculture biologique paysanne.