Centre de Ressources

Centre de Ressources

Préserver et partager les terres agricoles
Récolte
Recueil d’initiatives foncières

Mise en place d'un espace-test arboricole aux Cheires (63)

Mobiliser des partenaires pour protéger un patrimoine agricole local
juillet 2020
image-les-cheires

Le processus de mise en place du verger-test des Cheires (6 ha) en 2017 a reposé sur la mobilisation de partenaires variés. Leur coordination a abouti à la réalisation d'un projet inédit, qui ouvre des pistes prometteuses d'actions communes dans la durée.

Situation

Saint-Amant-Tallende
(63)

Courant 2015, l'association Terre de Liens Auvergne accompagne l’installation de 2 agriculteurs dont un arboriculteur (Pierre), situés sur la commune de Saint-Amant-Tallende. Dans ce secteur péri-urbain proche de Clermont-Ferrand, la pression foncière est double : au fil des départs des arboriculteurs dans ce terroir de vergers historiques (tradition de la pâte de fruits), les terres sont convoitées à la fois pour soutenir une extension urbaine forte, et pour des cultures céréalières intensives. La tradition fruitière en Auvergne et la disparition des vergers à la fin des années 1990 suscite en parallèle chez les élus une volonté de préserver un patrimoine local. Une dynamique est alors lancée dont notamment la création d’un verger de promotion et de conservation de la pomme d’Auvergne.

2016 : lancement d’un appel à candidature

2016-2017 : plusieurs réunions des partenaires

Début 2017 : achat de bâtiments par la communauté de communes et première entrée en test

2018: deuxième entrée en test

Fin 2015, un arboriculteur arrête son activité et met ses vergers en vente. Des bénévoles de Terre de Liens s'emparent de la question en sachant qu’ils ont un délai très court pour trouver un candidat arboriculteur. Or, les porteurs de projet en arboriculture sont rares.

La question est portée au GRAB Auvergne qui affirme que les arboriculteurs doivent être plus nombreux pour satisfaire la demande croissante en fruits bio.

L'idée de mettre en place un verger-test est alors évoquée. Cela reposerait sur le modèle des Espaces Tests Agricoles qui désigne une entité qui réunit l’ensemble des conditions nécessaires au test d’activité. Il a comme fonctions fondamentales la mise à disposition :

● d’un cadre légal d’exercice du test d’activité pour l’autonomie de la personne – fonction « couveuse » ;

● de moyens de production (foncier, matériel, bâtiments...) – fonction « pépinière »  ;

● d’un dispositif d’accompagnement et de suivi – fonction « accompagnement ».

Ce dispositif permet d'associer une pluralité d’acteurs d’un territoire pour faciliter la création d’activités et l'installation progressive d’agriculteurs.

Au printemps 2016, la Safer préempte et les acteurs se réunissent autour de la table pour réfléchir à la construction du projet pour préserver les cultures pérennes. L’idée de créer un verger-test se précise :  les différents acteurs concernés se rassemblent pour monter le projet de rachat des terrains et les modalités de mise en place du verger-test. Plusieurs réunions rassemblent les partenaires en 2016 et 2017 autour d'un travail de co-construction, de répartition des rôles, d’écriture de conventions, de gestion de la gouvernance du projet.

 Chacun se mobilise suivant ses moyens :

• la Safer Auvergne est informée de la volonté de Terre de Liens d’acquérir des terrains ;

• Terre de Liens Auvergne porte le projet d'achat des terrains ;

• Îlots Paysans est interpellé pour son savoir-faire dans la mise en place de lieu test et d’accompagnement à l’installation. Il sera fermier de Terre de Liens (garantissant ainsi une certaine pérennité du fermage), propriétaire des arbres et des outils mis à disposition et animera l’ensemble du dispositif de partenariat ;

• la Communauté de communes des Cheires (devenue Mond'Arverne Communauté en 2017) est réceptive et emballée : elle accepte de s'acquitter de l’acquisition d’un bâtiment d'exploitation, et vote favorablement l'achat et l'aménagement (installation d'une chambre froide) d'un bâtiment voisin début 2017 ;

• le GRAB Auvergne (devenu FRAB Auvergne Rhône-Alpes) se charge de l'accompagnement technique des apprentis arboriculteurs.

Un appel à candidatures pour le verger-test est lancé fin 2016. Cyrille et Amélie entrent en test début 2017. Après une année de test, ils décident de partir pour s’installer. Actuellement, Cyrille est en cours d’installation et Amélie construit son projet d’association avec un arboriculteur local. Depuis début 2018, Sonia et Jean Marc sont entrés en test et ont repris les travaux sur le verger.

Le dialogue engagé avec la Communauté de communes Mond'Arverne n'a pas été tout à fait fluide de bout en bout. Réceptive à l'idée de la création d’un verger-test, il a fallu cependant convaincre à plusieurs reprises les élus de l'intérêt de cette opération, faire un travail important de réflexion sur les conventions de partenariat.

Le nouveau défi à relever est la mise en place d'une veille foncière pour identifier dans des délais suffisants les terrains disponibles propices à l'arboriculture. Des solutions de stockage sont également à imaginer, pour mettre à profit la collaboration déjà engagée dans le cadre du Verger-Test et se donner les moyens d'être réactif si une possibilité d'installation se présentait. La Safer et la Communauté de Communes sont très favorables à la poursuite de cette collaboration, celle-ci gagnerait sans doute à être formalisée en amont d'une action commune engagée sur le long terme.

661
Oui
Acquisition foncière,Espace-test,Portage foncier

Une nouvelle initiative Récolte à nous proposer ?

Devenez contributeur du projet Récolte en proposant une nouvelle initiative foncière ou en partageant des informations utiles pour actualiser une fiche expérience déjà publiée.

Proposez une initiative Recolte

Soutenir
Terre de Liens
c'est préserver notre avenir !

Notre force, c’est vous :
Adhérez à Terre de Liens et participez au changement !

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents : nous l’empruntons à nos enfants.

Antoine de Saint-Exupéry

Terre de Liens est un mouvement citoyen, reconnu d'utilité publique, qui œuvre pour préserver les terres agricoles, faciliter l’accès des paysans à la terre et développer une agriculture biologique paysanne.