Centre de Ressources

Centre de Ressources

Préserver et partager les terres agricoles
Récolte
Recueil d’initiatives foncières

Création d’une ferme maraîchère biologique à Pont-de-Metz (80)

Restaurer des ceintures maraîchères autour des villes
juillet 2020
image-pont-de-metz

Accompagnée par Terre de liens Picardie, Amiens Métropole a fait l’acquisition en 2013 de 11 hectares de terres agricoles situés dans le périmètre de protection rapproché du principal captage d’eau potable de la ville. Cette acquisition a permis l’installation de deux maraîchers biologiques.

Situation

Pont-de-Metz
(80)

Quand, en 2009, Terre de liens Picardie est sollicitée par un porteur de projet en maraîchage, souhaitant s’installer à Amiens, les espoirs de trouver du foncier sont faibles en raison de l’importante pression urbaine qui s’exerce sur la terre agricole dans la métropole.

2009 : sollicitation de Terre de liens par le porteur de projet

2010 : repérages de parcelles en zone rapprochée du périmètre de captage d’eau

Septembre 2011 : création du comité de pilotage

2011-2013 : plusieurs réunions de coordination

2013 : acquisition par la métropole d’Amiens de 11 ha de terres agricoles

Février 2013 : création du GAEC des « Franches Terres »

Une recherche active d’opportunités foncières est menée avec l’appui de Terre de liens auprès de l’ensemble des citoyens par le biais d’articles de presse, d’élus locaux et avec le témoignage du porteur de projet. En 2010, plusieurs parcelles sur 11 hectares (en zone rapprochée du périmètre du principal captage d’eau potable d’Amiens), à Pont-de-Metz, sont repérées. La faisabilité de la production légumière y est étudiée en coopération avec l’Agriculture Biologique en Picardie (A.B.P.). L’acquisition par la Métropole des terres de ce secteur est alors étudiée pour assurer à la collectivité la maîtrise foncière.

En juillet 2010, Terre de liens Picardie et le candidat à l’installation présentent aux élus de la Métropole un projet de création sur ce site d’une ferme maraîchère biologique. Le Vice-Président d’Amiens Métropole, et le maire de la commune adhèrent à cette idée.

Le conseil de la collectivité locale rend un avis positif sur le projet mais il aura fallu presque 2 ans entre cette décision et l’installation de cette ferme au cours desquelles Terre de liens a joué un rôle important de médiation territoriale pour permettre la concrétisation de ce projet.

Après la validation du projet par les élus de l’agglomération, le service de développement économique coordonne sa mise en œuvre en collaboration avec Terre de liens Picardie. Un comité de pilotage du projet est créé en septembre 2011.

Plusieurs réunions et des rencontres individuelles par Terre de liens des multiples acteurs concernés par le projet seront nécessaires pour accorder les différents processus à l’œuvre entre septembre 2011 et janvier 2013, à savoir :

  • L’achat du foncier par la collectivité : la procédure d’acquisition a été rendue complexe en raison de l’existence d’une parcelle sans propriétaire connu.
  • La modification du POS (plan d’occupation des sols) de la Commune de Pont-de-Metz : celle-ci était indispensable pour permettre l’implantation de serres « tunnels ». Il a donc fallu convaincre le conseil municipal de l’utilité du projet et vaincre certaines réticences (peur des atteintes au paysage, coût financier de l’opération de modification du POS,…). L’appui du maire a été décisif et la Métropole a pris en charge le coût de la modification du document d’urbanisme.
  • Expertise hydrogéologique : L’ARS a exigé une expertise hydrogéologique pour vérifier la compatibilité du maraîchage biologique avec la préservation de la qualité de l’eau. D’autre part, la DUP interdisant la création de bâtiment, il a fallu accompagner les porteurs de projet dans la recherche d’un local de stockage.
  • Médiation avec les agriculteurs du secteur : celle-ci a été nécessaire parce que les terres étaient toujours cultivées par des agriculteurs du secteur. Il a donc fallu leur présenter le projet et obtenir leur adhésion avec l’appui de la Chambre d’agriculture de la Somme afin de permettre l’intégration des deux maraîchers dans le monde agricole local.

Au final, Le GAEC des « Franches terres » a pu être créé en février 2013 et les premiers légumes semés au printemps 2013. Les maraîchers sont « fermiers » d’Amiens métropole. Des baux ruraux environnementaux ont été signés. Un an après l’installation, et seulement 8 mois après le lancement de la vente, la ferme emploie 3 temps pleins et deux saisonniers. De l’aveu de certains élus de la commune de Pont-de-Metz, réticents au départ, l’implantation de cette nouvelle activité agricole sur la commune permet de ressouder des liens entre les habitants du lotissement voisin qui se rencontrent sur le point de vente à la ferme. Deux AMAPs ont aussi été créées dans la foulée de cette installation.

Une volonté politique forte d’Amiens métropole et du maire de la commune de Pont-de-Metz.

Un projet maraîcher solide techniquement et économiquement.

Un accompagnement étroit des porteurs de projet par Terre de liens et un suivi constant du projet afin d’anticiper les écueils et d’assurer les relances nécessaires dans les procédures.

Un comité (co animé par la Collectivité et Terre de Liens) de mise en œuvre du projet réunissant tous les acteurs aux étapes décisives.

Cloisonnement des multiples acteurs et des institutions (y compris entre certains services de la collectivité locale).

Articulation des différentes procédures de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) de protection de la zone de captage (document standard qui permet la poursuite d’activités agricoles existantes mais empêche l’implantation d’un nouveau projet fût-il « biologique »)

Création totale d’activités sur le lieu.

520
Oui
Acquisition foncière,Animation foncière,Bail rural environnemental,Document d’urbanisme,Déclaration d’utilité publique (DUP)

Une nouvelle initiative Récolte à nous proposer ?

Devenez contributeur du projet Récolte en proposant une nouvelle initiative foncière ou en partageant des informations utiles pour actualiser une fiche expérience déjà publiée.

Proposez une initiative Recolte

Soutenir
Terre de Liens
c'est préserver notre avenir !

Notre force, c’est vous :
Adhérez à Terre de Liens et participez au changement !

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents : nous l’empruntons à nos enfants.

Antoine de Saint-Exupéry

Terre de Liens est un mouvement citoyen, reconnu d'utilité publique, qui œuvre pour préserver les terres agricoles, faciliter l’accès des paysans à la terre et développer une agriculture biologique paysanne.